Administratif

Voyager à l’étranger : Quelles sont les formalités administratives à respecter ?

Si votre objectif actuel est d’effectuer un voyage à l’étranger, vous devez prendre vos précautions afin d’avoir en votre possession les documents requis par les autorités administratives. En effet, les réglementations d’un pays à un autre sont différentes. Cela implique donc que tout voyageur se renseigne sur les formalités administratives nécessaires pour chaque destination. De cette manière, il pourra être autorisé à entrer sur le territoire du pays dans lequel il souhaite se rendre. Découvrez dans ce guide les formalités administratives à respecter pour voyager à l’étranger.

Avoir les documents administratifs requis

Avant de voyager à l’étranger, tout voyageur doit se munir de certains documents administratifs tels que le passeport, la carte d’identité, le visa, etc. Que vous soyez en France, au Canada, au Maroc ou dans n’importe quel autre pays, vous devrez les posséder pour voyager.

A lire également : Quel visa pour les USA ?

Le passeport

Il faudra que votre passeport soit à jour et dispose d’une validité minimum de 6 mois avant la date d’expiration. Vous devrez l’avoir sur vous avant même d’accéder à l’aéroport de Paris si vous quittez la France vers un autre pays. De même, il est nécessaire de disposer du passeport de votre pays d’origine pour voyager si vous êtes un ressortissant étranger vivant sur le territoire français.

La carte nationale d’identité ou CNI

En ce qui concerne la carte nationale d’identité ou CNI, si vous êtes un citoyen de France, vous pouvez l’utiliser pour voyager vers certains pays de l’Union européenne sans avoir à présenter un passeport avant d’accéder à leur territoire.

A lire en complément : Quels sont les documents pour partir en République Dominicaine ?

En effet, certains pays d’Europe, à titre coopératif, ont tissé des partenariats avec la France afin de permettre la libre circulation des citoyens au sein de l’espace incluant les territoires de l’Union européenne. Vous pourrez donc vous rendre dans ces pays avec votre CNI pour un séjour pouvant aller jusqu’à 3 mois.

Le visa

Le visa fait partie des documents exigés pour voyager dans un pays de l’espace Schengen et y passer un séjour. Dans certains États, les formalités administratives permettent de lancer la demande de votre visa en ligne dès l’ouverture de la procédure du voyage.

La validité accordée pour ce document dépend de la longueur du séjour. Pour un long séjour, il faudra demander un visa long séjour. Au cas contraire, vous pourrez vous contenter d’un visa de 3 mois. Dans d’autres pays, il est aussi possible de faire la demande de cette pièce sur place à l’arrivée dans l’aéroport.

L’autorisation parentale pour les mineurs

voyager à l’étranger

Pour les personnes mineures qui souhaitent voyager à l’extérieur, la réglementation en vigueur, dans la plupart des États, est l’autorisation parentale. Un mineur est considéré comme étant sous la tutelle de ses parents ou de son tuteur.

Il faudra en conséquence que le parent ou le tuteur responsable du mineur lui accorde une autorisation authentique afin qu’il puisse voyager. Toutefois, cela n’exclut pas que ce dernier dispose de son passeport et de sa carte d’identité. Dans certains pays, il est possible d’avoir ces pièces à l’âge de 17 ans.

L’autorisation parentale pour voyager avec un enfant

Pour voyager avec un enfant, il faudra lui obtenir une autorisation parentale. Celle-ci peut être octroyée par le parent ou le tuteur à charge. De même, si vous voyagez avec un petit, il devra avoir en sa possession les documents justificatifs de son identité.

Le cas des étrangers en France ou dans un autre pays de l’Union européenne

Les étrangers qui vivent de façon régulière en France ou dans un autre pays de l’Union européenne doivent se munir de leur titre de séjour en plus du passeport de leur pays d’origine afin de pouvoir voyager. Ces pièces leur permettront d’obtenir leur visa et d’effectuer leur voyage en toute liberté.

Les exigences sanitaires

Pour voyager d’un État à un autre, vous devez aussi avoir en votre disposition les justificatifs de votre état de santé. Pour cela, en fonction des exigences particulières des pays, il vous faudra présenter des certificats de vaccination pour des maladies telles que la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la tuberculose, la coqueluche, la rougeole, etc.

Cependant, cette liste peut différer en fonction de la destination choisie. De plus, il faudra justifier d’un test PCR de moins de 72 h contre la Covid. Toutefois, avec l’anéantissement progressif du coronavirus, l’exigence du test PCR ou du Pass sanitaire pour accéder au territoire a été supprimée dans certains États.

Les formalités douanières et les restrictions sur les objets transportés

Au-delà des exigences sanitaires, il faut se renseigner sur les formalités douanières, surtout si vous voyagez hors de l’Union européenne. Effectivement, chaque pays a ses propres réglementations en matière d’importation et d’exportation. Pour éviter des désagréments lors du passage en douane, et notamment certaines amendes ou même la confiscation de vos biens personnels, prenez le temps de bien vous informer. Les restrictions peuvent concerner certains produits alimentaires tels que la viande crue ou cuite, les fruits et légumes frais et secs, ainsi que certains médicaments qui ne sont pas autorisés dans tous les pays. Il faut noter que certains objets sont interdits dans la plupart des pays, comme les armements (armes à feu), les drogues illégales (cannabis), ou encore certains appareils électroniques générant des interférences radioélectriques. Dans ce cas précis, il faut impérativement vérifier auprès des ambassades/consulats du pays visité quelles sont ces restrictions exactement, afin d’éviter toute déconvenue à votre arrivée. Aussi, une bonne astuce est de toujours prendre connaissance avant son départ sur internet du code douanier international qui régit toutes ces questions essentielles avant un voyage à l’étranger.

Les assurances voyage et les garanties indispensables

En plus des formalités administratives et sanitaires, il faut souscrire une assurance voyage pour éviter toute mauvaise surprise en cas d’accident ou de maladie à l’étranger. Effectivement, les frais médicaux peuvent être très élevés dans certains pays, surtout si vous êtes hospitalisé ou devez subir une intervention chirurgicale.

Il existe plusieurs types d’assurances voyages qui proposent différentes garanties, comme la prise en charge des frais médicaux, le rapatriement sanitaire vers votre pays d’origine en cas de besoin, la couverture contre le vol et la perte de bagages ou encore l’annulation du voyage.

Avant de souscrire une assurance voyage, il faut bien lire toutes les conditions générales afin de savoir précisément ce que couvre l’assurance. De même, il ne faut pas hésiter à comparer les offres proposées par différents assureurs avant de prendre sa décision finale quant au choix final. Certaines assurances sont plus chères que d’autres mais proposent toutefois un niveau supérieur de protection.

Pour ceux qui souhaitent louer un véhicule durant leur séjour à l’étranger, il est indispensable de souscrire une assurance automobile internationale. Cette dernière (comme son nom l’indique) permettra donc aux conducteurs et passagers du véhicule loué d’être protégés contre tous risques inhérents aux usages routiers dans le pays visité (accidents corporels/matériels causés par des tiers, etc.).

N’hésitez pas également à consulter votre banque, car certaines proposent déjà des services incluant une assistance rapatriement international ou encore une assurance voyage qui peut être incluse dans votre carte bancaire. Prendre contact avec sa banque avant le départ pourra vous permettre de gagner un temps précieux en cas de soucis rencontrés sur place.

Article similaire