Actu

Où se garer gratuitement à Reykjavik ?

L’Islande est un pays qui accueille beaucoup de touristes. Une situation qui a donné naissance aux parkings payants dans le pays. Il faut noter que le stationnement est pratiquement gratuit sur la « terre de la glace et du feu ». Cependant, ce n’est pas toujours le cas dans le centre-ville de la capitale islandaise Reykjavik. Voici alors où se garer gratuitement à Reykjavik.

Se garer gratuitement à Reykjavik tous les dimanches

Il existe deux possibilités de stationnement à Reykjavik. Soit, vous optez pour les parkings, soit vous adoptez le stationnement dans la rue. Notez que la capitale islandaise dispose de 4 zones de stationnement et de 6 principaux garages de type parking au cœur de la ville.

A lire aussi : Quel est le meilleur pays d'Asie ?

Les 4 zones de stationnement sont toutes gratuites uniquement les dimanches. Quant aux garages parking, ils sont payants tous les jours et ne sont ouverts que quelques heures. Vous savez désormais où et quand il faut se garer gratuitement à Reykjavik.

Les 4 principales zones de stationnement à Reykjavik

se garer gratuitement à Reykjavik

A lire en complément : Mythe de Dédale en Crète : origines et impact culturel

Les 4 principales zones de stationnement de Reykjavik sont assez atypiques. On cite :

  • la zone rouge (P1) ;
  • la zone bleue (P2) ;
  • la zone verte (P3) ;
  • la zone orange (P4).

Pour reconnaître la zone dans laquelle vous êtes stationnés, il vous suffit de regarder sur les lampadaires de la ville. Vous y trouverez des panneaux « P ». Leur indice désigne la zone de stationnement dans laquelle vous vous trouvez. Aussi, vous pouvez vous référer aux distributeurs de tickets et aux parcmètres. Ils affichent également le lieu de stationnement où ils se situent.

Les 3 premières zones de stationnement sont ouvertes du lundi au vendredi de 9 à 18 h et les samedis de 10 à 16 h. Quant à la quatrième zone celle dite orange, elle est accessible les jours ouvrables de 8 à 16 h et gratuite les samedis en plus des dimanches.

Le coût est variable selon la zone. Plus cette dernière est proche de la principale rue commerçante et du centre-ville, plus elle est onéreuse.

Se garer gratuitement à Reykjavik sur les garages parking : est-ce possible ?

Comme c’est mentionné ci-dessus, la capitale islandaise dispose de 6 principaux garages parking au cœur de la ville. Il s’agit de :

  • Stjörnuport ;
  • Vitatorg ;
  • Kolaport ;
  • Vesturgata ;
  • City Hall;
  • Traðarkot.

Ces derniers ne sont accessibles que quelques heures, à savoir de 7 h à minuit et ils sont tous payants. Par ailleurs, vous trouverez un autre parking supplémentaire sous le centre des congrès de Harpa. Cependant, le coût du stationnement est plus élevé que les autres.

Du côté des attractions, la plupart des parkings sont gratuits. Mais étant situés sur des terrains privés, ils nécessitent un entretien. La raison pour laquelle certains sont payants. Pour éviter toute mauvaise surprise, prenez le temps de vérifier les conditions d’accès à votre arrivée.

Les alternatives de transport en commun pour éviter les frais de stationnement à Reykjavik

Si vous souhaitez éviter les frais de stationnement, il y a plusieurs options alternatives à considérer. La première option est le transport en commun. Reykjavik dispose d’un excellent système de bus, appelé Strætó, qui dessert la ville et ses environs à des tarifs abordables. Les bus sont ponctuels et réguliers, ce qui vous permettra de planifier facilement vos trajets.

Une autre option intéressante est le vélo. Louer un vélo peut être une excellente façon de découvrir la ville tout en profitant du plein air et en économisant sur les frais de stationnement. Il existe plusieurs compagnies proposant des locations de vélos à Reykjavik pour une journée ou plus selon vos besoins.

Si vous n’êtes pas pressé ou si votre destination se trouve dans les environs immédiats du centre-ville, pourquoi ne pas marcher ? En Islande, il fait souvent beau et l’air pur est agréable pour une promenade matinale ou nocturne.

Il y a toujours des moyens alternatifs pour éviter les frais supplémentaires liés au stationnement payant dans la capitale islandaise. Quel que soit votre choix final concernant la solution alternative choisie • autobus publics (Strætó), location d’un deux-roues (vélo) ou simplement prendre l’option gratuite (pieds) -, sachez que ces solutions offrent non seulement un moyen pratique mais aussi durable afin d’explorer cette belle ville qu’est Reykjavik sans avoir besoin de payer beaucoup pour le parking !

Les règles à respecter pour éviter les amendes de stationnement à Reykjavik

Bien que se garer gratuitement à Reykjavik soit possible, vous devez connaître les règles pour éviter les amendes. Sachez que le stationnement dans la rue à Reykjavik est souvent réglementé par des horodateurs. Les tarifs varient en fonction de l’emplacement et du moment où vous vous garez.

Assurez-vous toujours de lire attentivement les panneaux indiquant les heures durant lesquelles le stationnement est autorisé ainsi que ceux qui précisent la durée maximale autorisée. Si vous ne respectez pas ces règles, vous risquez une amende pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros.

Il y a aussi des zones où le stationnement est interdit aux véhicules particuliers. Ces zones sont généralement signalées par un marquage au sol ou un panneau d’interdiction spécifique. Vous devez faire attention aux indications lors du choix de votre place de parking.

Notez que certains habitants locaux peuvent offrir leur propre espace de stationnement sur leur propriété personnelle moyennant paiement si cela peut être utile pour votre séjour à Reykjavik.

Prendre connaissance des réglementations locales concernant le stationnement gratuit ou payant avant votre arrivée sera essentiel afin d’éviter toute sanction financière liée au non-respect des normes mises en place dans cette ville islandaise unique.

Article similaire